Zest' de Flow
La cuisine végétarienne à Toulouse
 
31400 Toulouse
 
Indisponible aujourd'hui
 
06 09 39 58 11

Cultiver son potager urbain

03 Août 2022 Zest' de Flow Article infos

Un potager dans son jardin, une activité estivale enrichissante.

Je cultive mon potager depuis 6 ans dans mon jardin. Je fais mon compost depuis 13 ans et je m’en sers pour nourrir la terre de mon potager. Je confectionne mon propre engrais avec un macérat d’ortie.

 

Pour vous parler plus en détail de ce sujet je suis allée voir ma copine Charlotte de « Bulle verte » jardinière paysagiste avec une formation en permaculture.

Présentation Bulle verte - Charlotte

"Cueillir des fraises sur son balcon, admirer une abeille butiner dans vos fleurs, se détendre au milieu d’une jungle luxuriante, quelques soient vos envies, Bulles Vertes met ses connaissances et son savoir-faire à votre service pour végétaliser vos espaces extérieurs. Du mini-potager en permaculture au massif à l’anglaise, Bulles Vertes conçoit et réalise vos projets dans la métropole toulousaine pour ramener la Nature chez vous."

 

Ses astuces et conseils :

Du potager à l’assiette ! Et inversement ! par Bulles Vertes

On peut mettre en place des choses simples pour gaspiller le moins possible de ressources lorsque l’on cuisine, voici quelques idées :

  • Récupérer l’eau de nettoyage des légumes pour arroser les plantes plutôt que la jeter dans l’évier. L’eau du panier à salade. Le fond de la cafetière, de la bouilloire, l’eau des pâtes… toutes ces eaux grises peuvent alimenter votre potager.
  • On peut aussi facilement faire de l’engrais soi-même avec ses restes de cuisine :
  • Eau de banane : faites macérer une peau de banane dans une bouteille d’eau pendant quelques jours. L’eau va se charger en nutriment comme le potassium. Arroser vos plantes avec cette eau aidera à leur floraison et fructification.
  • Eau de cuisson des œufs : cette eau est chargée en calcium, un plus pour vos plantes. On peut aussi répandre les coquilles broyées au pied des plantes pour empêcher les limaces de ramper. Attention cette astuce ne vaut pas pour les plantes dites de terre de bruyère comme les camélias, hortensias, rhodo…
  • Autres : le marc de café et les feuilles de thé sont à ajouter à la terre de vos potées ou de votre jardin. Elles apportent azote et minéraux en se décomposant.
  • Enfin toutes les épluchures peuvent aller au compost ! C’est un excellent moyen d’utiliser la matière organique et permet de ne pas en apporter de trop loin lorsqu’on en a besoin pour nos plantations.

 

2. Les fleurs comestibles au jardin :

En plus des traditionnels légumes et fruits du potager, que peut-on ajouter pour améliorer son potager et diversifier ses cultures ?

  • Première catégorie : Les plantes mellifères qui attirent les pollinisateurs et permettent aux cultures de fructifier. Les courgettes notamment ont besoin de ces compagnes car elles sont peu attirantes pour les abeilles et autres.
  • Deuxième catégorie : Les plantes répulsives dégagent en général une odeur qui dérange les pucerons et autres ravageurs et les incitent à aller voir ailleurs ! De nombreuses associations sont possibles pour favoriser les cultures (ail-tomates, courgette-ciboulette, salade-radis, poireau-épinard, fraise-persil…). Ces associations sont faites en fonction des besoins en nutriments des plantes et des protections qu'elles apportent les unes aux autres.

Voici quelques exemples de plantes à fleurs utiles et délicieuses à installer dans votre potager :

  • La bourrache, attire les pollinisateurs / fleurs comestibles
  • L’hysope officinale, attire les pollinisateurs / plante à tisanes
  • La lavande officinale, attire les pollinisateurs / fleurs comestibles, glace, dessert
  • Le coquelicot, attire les pollinisateurs / fleurs comestibles, glace, dessert
  • Le thym et romarin, attire les pollinisateurs / aromate idéal pour les légumes grillés au four
  • La capucine, plante sacrifice qui attire les pucerons / fleurs et jeunes feuilles en salade
  • Le souci (calendula), plante anti-puceron / fleurs comestibles
  • L’oeillet d’inde, répulsif, compagnon des tomates / fleurs comestible.
  • La verveine citronnée, parfaite pour les infusions de l'hiver

 

Le basilic :

Pour le faire vivre le plus longtemps possible, mon conseil est de le replanter dans un pot avec du terreau et du compost et lui mettre un apport en eau quotidien. Je m'explique, il faut l'arroser tous les jours et en plus lui intégrer une bouteille remplis d'eau avec un embout poreux que tu enfonceras dans la terre de ton pot. Avec cette méthode, ton basilic sera magnifique.

 

Un peu de philosophie :

Pour un potager en pleine forme : lui parler avec amour et remercier la terre pour ce qu’elle nous donne.

La nature nous apprend la patience, chaque chose en son temps. Il faut également bien nourrir sa terre à l’inter saison.

 

Insectes et petites bébétes :

L’importance des insectes et petites bébétes dans notre jardin et potager :

Vers de terre : en creusant leurs galeries ils permettent l’aération des sols, la circulation de l’eau de façon optimale.

Coccinelles : les coccinelles et leurs larves sont réputées pour être un des meilleurs prédateurs du puceron, certaines espèces s'alimentent également d'autres nuisibles comme les psylles, les cochenilles, les acariens, voire parfois des thrips ou des cicadelles

Abeilles : le rôle des abeilles est capital dans la pollinisation nécessaire à la reproduction des plantes. Elles contribuent de manière essentielle à notre qualité de vie. Les fleurs poussent partout, sur les arbres, dans les potagers, dans les vergers, les champs.

Escargots : avoir des escargots dans ton jardin indique que ton sol est de bonne qualité, car l’escargot détecte très vite toutes les traces de pollution. L’escargot se nourrit de nos salades et de nos choux, mais il peut nous rendre bien des services selon son espèce. Certains se nourrissent de vers de terre, de limaces, d’œufs de larves et de différents cadavres. D’autres préfèrent les débris végétaux, le bois mort, la mousse et les champignons (même les vénéneux). L’escargot participe à sa façon à l’équilibre de ton jardin.

Hérissons : il joue un rôle crucial dans la biodiversité et aide à préserver l'équilibre des espaces verts. Il est un excellent chasseur de limaces, de sauterelles, de criquets, d'escargots, de hannetons, de mille-pattes ou encore de charançons. Il est même capable de s'attaquer aux vipères.

Limaces : grâce à leur mucus, elles ont une activité et une action favorable sur le sol, qu'elles aèrent, lient et hydratent. Elles aident en outre à recycler efficacement la matière organique et favorisent par là-même l'assimilation des nutriments dans le sol.

Guêpes : comme les abeilles, les guêpes et les frelons européens ont un rôle écologique majeur et il faudrait les protéger. Ils participent à la pollinisation des plantes et, en tant que prédateurs, ils permettent de contrôler les populations d'insectes dans l'environnement, notamment des mouches et des moustiques.

Oiseaux : les oiseaux du jardin jouent un rôle crucial dans la biodiversité : ils mangent des insectes nuisibles, disséminent des graines et aident à la pollinisation des plantes. Ils contribuent donc à maintenir un bon écosystème au sein de nos jardins.

Araignées : bestioles assez peu sympathiques, sont pourtant utiles au jardin : elles se nourrissent d'insectes nuisibles et facilitent la tâche du jardinier. 

Lézards : ce sont des auxiliaires intéressants car ils éliminent de nombreux insectes ravageurs. Ils consomment essentiellement de petits insectes, des mouches, des criquets, des sauterelles, des coléoptères ou des araignées.

 

Chaque êtres sur cet terre à sa fonction !

 

Les répulsifs naturels pour les limaces et escargots quand on vient de planter les pieds de courgettes, tomates : copeaux de bois par exemple dans mon potager ça marche très bien et ça tue personne.

 

Les bénéfices à cultiver son potager :

  • Circuit court, toujours des légumes à disposition 
  • Une activité pédagogique et ludique à partager avec ses enfants
  • On se détend, on respire, on pense à autre chose
  • Bon pour ta santé mentale et ton organisme
  • La fierté de déguster chaque jour les légumes de ton propre potager

 

En conclusion :

Plus on cultive la terre, plus on apprend les enseignements de mère nature. C'est une connaissance qui vaut de l'or, pour soi-même et pour les autres.

 

Je te souhaite une belle journée,

 

A très vite pour de nouvelles aventures !

 

Florence.

 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

L'oeuf dans la cuisine végétarienne

24 Sep 2022

Sans tabou, je te dis tout
Pour commencer cet article, on va parler de la définition d'un oeuf. Qu'est-ce que c'est exactement et comment est-il conçu par la poule. Quand je reçois en pleine face q...

Je cuisine la figue

18 Sep 2022

Le fruit sucré venu de Palestine
Un peu de botanique :
La figue est le fruit du figuier commun Ficus Carica et de quelques autres arbres de la famille des moracées, emblème du bassin méditerranéen...

Pancakes healthy, 4 recettes gourmandes

10 Sep 2022

Fluffy, tradi, sans lactose, sans gluten,
Fais ton choix !
Le pancake, cette fameuse petite crêpe épaisse aux origines Britanniques, fort apprécié aux Etats-Unis et au Canada.
Pour un résumé de so...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.